club coquelicot Mémorial 14-18

Le Mémorial’ 14-18, lieu de nostalgie : le club Athlétique du Coquelicot

Au Mémorial 14-18, nous avons un jour reçu la visite de deux membres d’un club d’athlétisme  de Saint Etienne un peu particulier: l’un des plus anciens club de France fondé en septembre 1919 par trois anciens poilus Stéphanois de retour de la Grande Guerre.

Inspirés par le poème In Flanders Fields de John MacCrae, et par le contact avec les soldats Britanniques, ils nommèrent leur club : “Club Athlétique du Coquelicot”.

Découvrez le poème en question, en Français :

Dans les champs de Flandre, les coquelicots fleurissent
Entre les croix qui, une rangée après l’autre,
Marquent notre place ; et dans le ciel,
Les alouettes, chantant valeureusement encore, sillonnent,
À peine audibles parmi les canons qui tonnent.

Nous, les morts, il y a quelques jours encore,
Nous vivions, goûtions l’aurore, contemplions les couchers de soleil,
Nous aimions et étions aimés ; aujourd’hui, nous voici gisant
Dans les champs de Flandre.

Reprenez notre combat contre l’ennemi :
À vous, de nos mains tremblantes, nous tendons
le flambeau ; faites-le vôtre et portez-le bien haut.
Si vous nous laissez tomber, nous qui mourons,
Nous ne trouverons pas le repos, bien que les coquelicots fleurissent
Dans les champs de Flandre.

 

 

Ou en anglais :

In Flanders fields the poppies grow
Between the crosses row on row,
That mark our place; and in the sky
The larks, still bravely singing, fly
Scarce heard amid the guns below.

We are the dead. Short days ago
We lived, felt dawn, saw sunset glow,
Loved and were loved and now we lie
In Flanders fields.

Take up our quarrel with the foe:
To you from failing hands we throw
The torch; be yours to hold it high.
If ye break faith with us who die
We shall not sleep, though poppies grow
In Flanders fields.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *